Coronavirus: où est Dieu?

L’arrivée de le coronavirus et la maladie Covid-19 nous a tous impacté. Quel bouleversement nous avons tous vécu et quelle souffrance beaucoup ont dû vivre cette année. Mais pourquoi a Dieu permis ce minuscule virus qui a causé tellement de problèmes? Pourquoi autant de souffrance? Ce sont des questions importantes que chacun pose. Dans ce livre court mais profond, John Lennox, professeur de mathématiques à Oxford, analyse la crise du coronavirus à la lumière de différents systèmes de croyance.

Si vous aimeriez une copie de ce livre, n’hésitez pas à demander à Rich qui vous en enverra une.

Un dilemme chrétien – voter pour une personne intègre ou pour un programme politique ? (partie 3)

Dans les deux premières parties de cette mini-série, nous avons d’abord regardé l’intégrité, la sagesse et la foi de Daniel, et puis la justification biblique pour voter pour un candidat qui propose un bon programme politique même si son caractère n’est pas à la hauteur.

En pratique alors, comment trancher ? Si un candidat est à la fois plein d’intégrité et propose un bon programme, il n’y a aucun dilemme. Voter pour Daniel – s’il s’était proposé comme candidat – aurait été un choix facile. Le dilemme arrive quand le caractère d’un candidat et son programme politique ne s’alignent pas comme on souhaiterait.

Je viens de lire un article en Christianity Today par Timothy Dalrymple qui parle des élections aux Etats-Unis. Le titre de son article est  « Pourquoi il y a un désaccord parmi les chrétiens évangéliques au sujet du Président » (Why Evangelicals Disagree on the President). Si vous comprenez l’anglais, cela vaudrait la peine de lire cet article car il souligne certains points intéressants.

Si vous deviez choisir entre la pureté de l’église et le bien-être du pays, lequel des deux serait le plus important pour vous ? C’est un choix entre avancer le royaume de Dieu (qui n’est pas de ce monde, Jean 18v36) et avancer le royaume des hommes.

Si ma priorité est la pureté de l’église, alors je ne peux ni m’aligner personnellement ni aligner l’église avec un leader qui n’a ni bon caractère ni de bonnes mœurs. Ce serait compromettre mon témoignage. Mais en votant pour un autre candidat, il se peut que j’ouvre la porte à la persécution ou à l’opposition à la foi chrétienne. C’est une vraie éventualité. Suis-je prêt à prendre ce risque ?

Si ma priorité est la prospérité et le bien-être de mon pays, je serai prêt à accepter de gros défauts de caractère d’un candidat afin de soutenir un programme politique que j’estime être le meilleur pour le monde, pour mon pays et pour l’église. Je voudrais maintenir ou même établir une société « christianisée ».

Une dernière pensée – quelle est l’influence d’un leader sur son pays ? Il donne l’exemple par sa parole et par son comportement. N’importe le programme politique proposé, un leader va soit améliorer soit dégrader le ton moral de son pays, soit augmenter la recherche de sagesse et de vérité (comme Daniel a fait) soit la diminuer. Le bon caractère d’un leader politique crée un climat de confiance. Le mauvais caractère sape la confiance. Dans notre monde actuel qui est constamment sous la loupe du média, il me semble que le caractère d’une personne a une influence plus grande et plus profonde sur l’âme d’une nation que son programme politique.

Post par David Cathie

Un dilemme chrétien – voter pour une personne intègre ou pour un programme politique ? (partie 2)

Les élections américaines m’ont fait réfléchir : si moi, j’étais américain, pour quel candidat aurais-je voté ? Et dans les prochaines élections législatives en Belgique, pour qui je vais voter. Devrais-je voter pour l’homme ou la femme qui a la plus grande intégrité, le meilleur caractère, la plus grande sagesse ? Ou ce serait plutôt pour la personne qui promet ce qui me semble le meilleur programme pour le pays ?

Dans la première partie de cette mini-série nous avons vu l’intégrité, la sagesse et la foi de Daniel et comment le caractère d’un homme politique a assuré sa promotion à un poste élevé dans le royaume perse.

Dans le post d’aujourd’hui, j’aimerais brièvement regarder les versets en 1 Timothée 2v1-3 et Romains 13v1-7. Que pouvons-nous apprendre de ces passages à propos de l’emploi de notre vote en tant que chrétien vivant dans une démocratie ?

  • Nous prions pour un gouvernement qui permettra aux chrétiens de « mener une vie paisible et tranquille, en toute piété et dignité » (1 Timothée 2v2). Nous devons alors prier (et aussi voter) pour un candidat qui veillera au maintien d’une société stable et libre où l’évangile peut être prêché.
  • En Romains 13, nous lisons que c’est Dieu qui met en place les gouvernements (v1) et qu’ils sont « au service de Dieu pour (notre) bien » (v4). Cela reste vrai pour les gouvernements non élus, comme l’empire romain, et pour les régimes corrompus. A moins que l’obéissance aux lois soit en contradiction avec l’autorité supérieure divine, nous devons nous soumettre aux autorités (Actes 4v19-20 et Daniel 6v10)

Il me semble que ces textes suggèrent que notre choix de vote dans une démocratie portera sur des candidats qui garderont le pays stable, libre, paisible (pas de troubles civils ni de division) et libre de persécution. Ce sera une société où l’Eglise aura de la liberté pour évangéliser et grandir. Et même si notre candidat de choix n’est pas élu, nous déciderons de soutenir et de prier pour le gouvernement élu, comme étant au service de Dieu.

Il est intéressant que dans ces textes il n’y a aucune mention de sujets brûlants tels que l’avortement ou les droits des minorités. Il me semble que ces textes nous orientent vers un choix basé sur un programme politique plutôt que sur une personne…sauf qu’on ne peut pas faire confiance à une personne élue de réaliser ses promesses si elle manque d’intégrité ou de véracité. A suivre dans le post 3.

Post par David Cathie

Notre Héritage

Nous continuerons notre survol de l’histoire de l’église demain soir – rdv sur Zoom à 20h30. Nous verrons des héros de la Réforme et l’oeuvre de Dieu profonde pendant cette période cruciale de la vie de l’église. Une soirée fascinante et motivante nous attend !

Voici les enregistrement de la la semaine passé:

Un dilemme chrétien – voter pour un candidat intègre ou pour un programme politique?

Les élections américaines m’ont fait réfléchir : si moi, j’étais américain, pour quel candidat aurais-je voté ? Et dans les prochaines élections législatives en Belgique, pour qui je vais voter ? Et vous ? Vous voteriez pour l’homme ou la femme qui a la plus grande intégrité, le meilleur caractère, la plus grande sagesse ? Ou ce serait plutôt pour la personne qui promet ce qui vous semble le meilleur programme pour le pays ?

En prenant les récits bibliques, à part les chefs d’Israël et les rois choisis par Dieu, ce sont Joseph et Daniel les croyants les plus hauts placés au sein du gouvernement. Que pouvons- nous en retirer comme enseignement ? Prenons l’exemple de Daniel

  • Daniel a été promu pour sa sagesse, son intelligence, sa connaissance (qui inclut une connaissance de la littérature) ainsi que ses dons d’interprétation de visions et de rêves (Daniel 1v17-21)
  • Daniel était un homme de prière qui aimait et louait Dieu et qui était rempli de reconnaissance envers Dieu (Daniel 2v17-23)
  • Daniel était un homme qui dépendait de Dieu, un homme de foi, de prière et de courage (Daniel 6v10)

Le caractère de Daniel était irréprochable. La sagesse (qui inclut la crainte de Dieu) est
hautement prisée dans la Bible. En Proverbes 4v7-8, nous lisons : « Acquiers la sagesse, et avec tout ton acquis, acquiers l’intelligence. Exalte-la, elle t’élèvera ». C’est exactement ce qui s’est passé dans la vie de Daniel.

Et Joseph? Que pouvons-nous apprendre de lui ? A vous de faire votre propre recherche. Dans le prochain poste, on regardera ce que dit le Nouveau Testament à propos des croyants, des gouvernements et comment prier pour eux.

Post par David Cathie