Coronavirus et l’Evangile

La joie et la frustration

Pour beaucoup, cette expérience du confinement amène à la fois des moments de grande joie ainsi que des moments de profonde frustration. Il y a la  joie du temps passé dans la parole de Dieu et dans la prière, la joie des moments précieux en famille, et pour certains la joyeuse découverte d’une vie au ralenti. En même temps, il y a de réelles frustrations – des frustrations des connexions internet défaillantes, les frustrations de ne pas voir les personnes chères ainsi que la réalité frustrante d’une liberté réduite.

Le présent et l’avenir

Nous vivons actuellement dans le moment – on parle d’aujourd’hui, de cette semaine, ou d’en quelques semaines. Nous gérons nos besoins dans le court terme, sans pouvoir nous projeter beaucoup plus loin. En même temps, nous anticipons l’avenir – le moment des retrouvailles, la reprise de certaines libertés, avec la possibilité de revoir nos parents, nos enfants, nos amis et notre famille d’église

Les tensions qui expriment une plus grande réalité

Ces deux tensions actuelles sont des microcosmes de la vie chrétienne. Notre vie terrestre nous permet d’expérimenter des joies incomparables – la joie de notre salut, la joie du Saint Esprit, la joie des bénédictions qui se renouvellent chaque matin.  Mais cette joie est mélangée de frustrations – des rêves non réalisés, les injustices dans le monde, le péché et la maladie qui continuent à nous toucher.

La tension entre le présent et l’avenir est aussi une vérité fondamentale de la foi chrétienne à laquelle nous devons faire face. Nous marchons maintenant dans l’appel de Dieu pour nos vies tout en attendant avec un ardent désir le retour de Jésus, le jour où un nouvel ordre sera établi, le jour où selon Jean: « la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur. » (Apocalypse 21v4)

Ces tensions sont la réalité quotidienne pour tous en ce moment mais pour nous, chrétiens ayant placé notre foi en Jésus, elles reflètent la réalité profonde de la tension constante entre les joies de notre vie présente et L’ardent désir de voir le jour où Christ reviendra.

Post par Richard Ellwood

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s