La Communauté Chrétienne de Yaoundé face à la pandémie (partie 2)

Post par Antoine Nnoke

A l’église, toutes nos réunions ont continué d’être organisées en présentielle. Nous n’avons pas eu recours aux technologies modernes pour entretenir une communion à distance. Toutefois, nous nous sommes réunis en respectant scrupuleusement les mesures barrières.

Le dimanche de pâques, nous étions inspiré à parler de l’attitude de Jésus face à ses disciples après sa résurrection. Il est allé vers chacun, dans son besoin. Il a été vu par un groupe de femmes courageuses qui, sous la conduite de Marie, ont bravé la peur pour aller au tombeau. Il est allé à la rencontre des deux disciples qui, voyant leurs espoirs de régner sur terre avec Jésus déçus, décident de retourner à Emmaüs, leur village natal. Il est allé vers les disciples, confinés dans une chambre haute par peur des Juifs. Il est revenu vers ce même groupe, et singulièrement pour Thomas qui n’était pas là à la première visitation et qui souhaitait baser son expérience, non sur le témoignage des autres, mais sur son propre vécu. Il a retrouvé Pierre, Thomas, Nathanaël, Jean et Jacques sur les bords de la mer de Tibériade, retournés à la pêche faute de moyens de subsistance. Il n’y a pas jusqu’à Saul de Tarse qui persécutait l’Eglise dont il ne soit allé à la rencontre. A chacun, il avait un message de réconfort, une parole d’encouragement, une invitation à croire en sa personne, à recevoir son Esprit, à proclamer sa résurrection et à paitre ses brebis. Nous nous sommes retrouvés dans la même situation à l’église et nous avons pensé utile d’encourager les uns et les autres à adopter la même attitude de Jésus envers l’ensemble des membres de l’église qui, face à cette crise sanitaire planétaire ont eu, disons-le, des attitudes différentes et bien compréhensibles pour le berger que nous sommes.

L’une des principales leçons que nous retenons de cette période difficile c’est la ferveur lors de nos réunions, l’effusion et la communion des cœurs dans la prière. Nous croyons qu’après les défis actuels, la période post-COVID induira d’autres défis. Mais nous souhaitons bâtir sur la grâce qui, aujourd’hui, nous permet  de faire face aux difficultés inhérentes à ces défis pour relever ceux ultérieurs de la période post-COVID, avec une église encore pleine de ferveur, pleine de vie, pleine d’amour, pleine d’Esprit, une église plus présente et toujours prête à porter autour d’elle, avec plus d’entrain encore, le message du salut en Jésus-Christ.

Merci de continuer de prier pour nous.

ANTOINE et LUCY NNOKE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s