Les Actes des apôtres: la conversion

La naissance normale du chrétien
Dans l’Eglise primitive, c’était sans équivoque que les apôtres enseignaient comment commencer la vie chrétienne – il fallait être né de nouveau. On y voit quatre éléments différents qui font un ensemble dans la naissance normale du chrétien : la repentance, la foi en Jésus-Christ, le baptême dans l’eau, recevoir le Saint-Esprit. « Pierre leur répondit : Changez (= se repentir) et que chacun de vous se fasse baptiser au nom de Jésus-Christ, pour que vos péchés vous soient pardonnés. Alors, vous recevrez le don du Saint-Esprit. » (Actes 2 v 38)

Si on regarde d’autres exemples de la nouvelle naissance dans le Nouveau Testament, on verra toujours ces quatre éléments et notre propre conversion doit les inclure tous les quatre. S’il y a un élément qui manque, c’est le moment de prendre le pas pour l’inclure. Examinons notre propre conversion :

  1. Et si la repentance manquait à notre conversion ? On sera handicapé et incapable de grandir en tant que chrétien. C’est un choix de tous les jours de nous détourner du mal et de nous tourner vers Dieu, en choisissant sa volonté en premier. Sans la repentance, on ne connaîtra pas la grâce de Dieu dans son abondance et son extravagance.
  2. Et si la foi en Jésus manquait à notre conversion ? Si la foi dans sa mort et sa résurrection qui nous amènent le pardon et la vie était peu présente ? On vivra dans la culpabilité, conscient de notre péché mais incapable de recevoir son pardon. La foi est notre connexion à Jésus, qui nous permet de prendre nos premiers pas, confiant que Christ est en nous. La foi demande une mise en pratique journalière sans laquelle nous ne pouvons pas grandir en tant qu’enfant de Dieu.
  3. Et si le baptême dans l’eau manquait à notre conversion ? Le baptême est le signe externe de notre foi en Christ. Il démontre notre volonté d’être compté avec les autres disciples de Jésus et notre intention de mettre à mort notre ancienne vie et de vivre en tant que nouvelle création. Le baptême confirme de façon visible que nous sommes à la fois mort (au péché) et vivant (pour Christ). C’est un élément indispensable de la nouvelle naissance.
  4. Et si on n’a pas reçu le Saint Esprit à notre conversion ? Dans le Nouveau Testament, il n’y a pas de distinction entre recevoir le Saint Esprit et être baptisé dans le Saint Esprit. On a besoin du Saint Esprit pour qu’il nous donne la puissance pour vivre en tant que chrétien, pour nous aider dans notre faiblesse, pour avoir l’assurance qu’on lui appartient et pour connaître sa présence avec nous en tout moment. On a besoin de lui pour produire du fruit et pour développer les dons. Il n’est pas un élément optionnel, mais une partie fondamentale de notre salut, au centre du plan de Dieu pour notre vie. C’est par lui que nous avons la vie éternelle.

Si vous aimeriez creuser ce sujet en plus de profondeur, l’enseignement de David Pawson (YouTube : La Naissance normale du chrétien 1 – 5) est l’enseignement clé.

Post par Dave Cathie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s