Marc en mars: jour 12

LIRE MARC 6 v 30 -56 

Jésus, mon berger

Marc nous a déjà dit que Jésus est le Seigneur (1v3), celui qui pardonne des péchés (2v5), qui est supérieur au sabbat (2v28) et qui est plus fort que la mer, le mal, la maladie et la mort (4v35-5v43). Ici, au chapitre 6, Marc nous présente Jésus comme le berger célébré par David dans le fameux Psaume 23. Au Psaume 23, le roi-berger David proclame:

« Le Seigneur est mon berger. Je ne manquerai de rien. Grâce à lui, je me repose dans des prairies verdoyantes » (Psaume 23v1-2)

Et maintenant Marc nous dit que Jésus « fut pris de compassion pour eux parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger » (6v34). Pour que cette foule ne ‘manque de rien’ Jésus pourvoit de la nourriture. A cette grande foule qui se trouve dans « un endroit désert » (v32) Jésus ordonne de s’asseoir sur « l’herbe verte ». Ce miracle est raconté par les quatre évangélistes, mais Marc est le seul à nous dire que l’herbe où la foule s’assoie est verte. L’évangile de Marc est le plus court; il ne nous donne pas beaucoup de détails, mais il choisit d’ajouter ce détail précis. Il y a seulement deux versets dans toute la Bible qui parle de « l’herbe verte » – Psaume 23v2 et Marc 6v39. Il semble que Marc veut souligner que Jésus est vraiment celui qui pourvoit pour nous et nous donne du repos. Il est vraiment « mon berger ».

Ce miracle est suivi de près par un deuxième. Les disciples se trouvent dans une barque sur le lac pendant que Jésus est « sur une colline pour prier » (v46). Encore une fois, la prière privée est une priorité pour Jésus. Jésus décide de les rejoindre en marchant sur les eaux du lac. Les disciples sont « pris de panique » (v50) en pensant qu’un fantôme les approchait (v49). Mais cet homme n’est ni un fantôme ni une illusion. Il est celui attendu par David et d’autres de l’Ancien Testament, celui qui est le bon berger pour ceux dans le besoin et celui qui amène de la paix pour ceux qui sont dans la peur. 

Si, comme les disciples, vous êtes pris par la panique, la peur ou êtes submergés par la fatigue actuellement, ou, comme la foule, vous vous sentez perdus dans la vie, l’invitation est là pour venir suivre le bon berger qui vous voit avec compassion et amour (v34).

Écoutez ce chant de louange et louez Dieu : Tu es la vie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s