Marc en mars: jour 26

LIRE MARC 14 v 1 - 26 

Un acte passionné et prophétique

Nous lisons aujourd’hui le geste de louange et de sacrifice d’une femme qui a oint Jésus avec du parfum. Sa « belle action » (v6) est précédée par le complot des responsables religieux et suivie par la trahison de Judas. Jean, dans son évangile, nous dit que le geste de cette femme, nommée Marie, fut passionné et prophétique :

1) Un acte passionné. Pour Marie, Jésus mérite tout, même le parfum le plus cher, au prix exorbitant n’est pas exagéré pour Jésus. Nous avons vu chez Marc d’autres personnes témoigner ainsi de leur passion pour Jésus qui venait de leur cœur et qui pouvait choquer leur entourage :

  • Le lépreux qui tombe à genou et qui supplie Jésus de le rendre pur (1v40)
  • La femme malade, tellement déséspérée qu’elle touche Jésus dans la foule pour être guérie (5v27)
  • La femme non-juive qui, avec audace, insiste auprès de Jésus pour la guérison de sa fille (7v28)
  • Bartimée, l’aveugle, qui ignore les réprimandes des autres et continue à appeler Jésus (10v48)
  • Les gens dans la foule qui étendent leurs manteaux pour accueillir Jésus (11v7)
  • La veuve qui donne « deux petites pièces » mais est louée par Jésus pour sa générosité (12v42)

Toutes ces personnes n’avaient pas grande importance aux yeux du monde. Mais chacune avait capté que Jésus méritait tout. Il est digne de nos vies de louange et de sacrifice; il est digne de notre passion.

2) Un acte prophétique. Jésus dit que Marie a « d’avance embaumé mon corps pour préparer mon enterrement » (v8). Ce déversement de parfum est plus que de la simple générosité, c’est un acte prophétique qui pointe vers la mort de Jésus. A l’époque de la Bible, les morts étaient oints avec du parfum, mais ici Marie oint un homme vivant. Consciente ou non, son acte fut prophétique : une préparation avant l’enterrement de Jésus. 

Nous aussi, nous pouvons vivre des vies passionnées et prophétiques. Tous les disciples de Jésus sont invités à des vies généreuses et d’engagement radical. L’apôtre Paul exhorte « à lui offrir votre corps comme un sacrifice vivant, saint et qui plaise à Dieu. Ce sera là de votre part un culte spirituel » (Romains 12v1). Marie avait compris cet élément de sacrifice et de passion. Par son geste, Marie a pointé le doigt vers la mort de Jésus. En tant que disciples, nous sommes appelés à vivre des vies qui parlent de la mort et du sacrifice de Jésus. Que nous suivions l’exemple de Marie par des vies passionnées et prophétiques. 

Lisez le Psaume 23 ou  le Psaume 150 ou même chantez-le à Dieu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s