En route vers Noël : jour 14

LIRE LUC 2 v 8 - 12 

Les bergers: des récipients de grâce 

Dans son évangile, Luc s’intéresse souvent aux personnes peu importantes – les mendiants, les démunis, les veuves, les gens simples. Tandis que Matthieu nous parle des rois mages et du roi Hérode, Luc nous raconte Elisabeth et Zacharie (Luc 1), Siméon et Anne (Luc 2v25-38) et maintenant les bergers. Les bergers du premier siècle avaient mauvaise réputation. Ils n’étaient ni respectés ni aimés. Ils n’étaient pas vus comme dignes de confiance au point qu’un berger n’avait même pas le droit de témoigner au tribunal. Sa parole n’était pas prise au sérieux. 

Il est donc extraordinaire que Dieu envoie « un ange du Seigneur » (v9) à un groupe de bergers. De plus, ce messager divin leur fait suffisamment confiance pour leur transmettre un message. Ces bergers – à qui la société ne faisait pas confiance – sont parmi les premiers à connaître la plus grande nouvelle de toute l’histoire : « le Sauveur » est né (v11). Dieu aime les peu-aimés et donne une valeur aux rejetés de la société. Il aime utiliser les grands mais aussi les petits, les aimés mais aussi les méprisés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s